Biennale d’art sur le Sentier des passeurs

Du 6 juillet au 1er septembre 2024

Inauguration samedi 6 juillet 2024 à 14h00

Les activités d’Hélicoop sur le Sentier des Passeurs tissent depuis vingt ans des liens d’une singulière actualité selon deux plans qui ne cessent de se croiser, celui des mémoires et celui des écosystèmes. L’idée d’une biennale d’art contemporain sur le Sentier des Passeurs a émergé en 2006, à l’occasion du 10e anniversaire d’Hélicoop, organisant diverses propositions artistiques sur ce sentier chargé d’histoire dans les Vosges, entre Salm et Moussey.
S’appuyant sur un hommage récurrent à l’histoire des résistances locales, le parcours artistique élargit l’horizon commémoratif grâce à une ponctuation d’œuvres conçues autour de métaphores critiques, de références poétiques et d’images surprenantes. Jouant par ailleurs avec des paysages spectaculaires et des biotopes diversifiés, les œuvres soulignent paradoxalement la puissance culturelle du vivant et sa grande fragilité.
À travers ses attaches à l’histoire longue et à l’actualité la plus vive, le Sentier des Passeurs développe une énergie unique qui conditionne les imaginaires artistiques et construit un génie du lieu.

20 ans de création sur le Sentier !
La Biennale d’art sur le Sentier des Passeurs fête en 2024 sa 10e édition.
Au fil des ans, les propositions artistiques prennent leur place dans la forêt et une soixantaine d’œuvres sont à découvrir sur l’ensemble des parcours.
Sur le circuit de la Haute Loge (9 km), une quarantaine d’œuvres très diversifiées produites lors des précédentes biennales restent en place.
Sur le nouveau circuit de la Côte des Chênes (4,5 km), au départ d’Hélicoop (à Quieux-Le Saulcy), sont installées les œuvres créées pour la Biennale 2024. 
Une nouvelle signalétique a été installée sur ce parcours, grâce à un partenariat avec les élèves de la classe de 1re TCI du lycée polyvalent Baumont (Saint-Dié-des-Vosges) et leur professeur.

Vert Ailleurs, la thématique 2024
Seize artistes retenu·es par le jury de la Biennale proposent des œuvres réalisées pour l’occasion, s’appropriant librement la thématique Vert Ailleurs. Chacune et chacun a ainsi adapté sa « boîte à outils » pour s’immerger dans la polyphonie du vert qui guide l’événement : écouter les formes du vivant, interagir avec les flux de pensées qui traversent la forêt et proposer au promeneur, comme le disait Rosalind Krauss évoquant le land art, « de dilater l’espace extérieur logé au centre de notre corps ».
Cette position d’écoute et de dialogue avec la forêt caractérise chaque œuvre dans sa singularité : tapis ou corde tissée des matières voisines, céramiques se jouant des mousses, sculptures totémiques en équilibre, mises en couleurs d’accidents remarquables, objets-esprits des lieux dont il faut s’emparer pour les promener…
N’est-ce pas cette année la forêt qui joue avec les artistes ? Comment s’animent autour des œuvres les « points de vie » qui, dans la forêt, nous permettent de ressentir comment d’autres animés nous regardent, nous humains ? Qui agit sur qui? C’est cette palette d’émotions que chacun·e est invité à expérimenter sur le Sentier.

Les artistes de la Biennale 2024
Fantine Andrès · Charlène Chemin · Myriam Colin · Pierre Croissant · Julien Cuny · Leïla HelmstetterFrançois Klein · Ugo Lange · Maria Luchankina · Quentin Mervelet · Laurent Odelain · Catherine Remmy · Pierre Rich · Théophile Sartori · La soucoupe est pleine · Anna Voreux

Une exposition dans la salle d’Hélicoop, avec Charlène Chemin, Jean-François Gavoty, François Klein, Florent Meyer, Pascal Poirot, Gwenaël Stamm et Robert Stephan qui réactivent la Collection mobile d’Hélicoop d’œuvres liées au Sentier des Passeurs.

Et une nouvelle invitée… la poésie
Toutes voix dehors, Hélicoop invite la poésie pour la 10e édition de la Biennale d’art, en écho aux sculptures et installations.
Avec un poète invité, Jean-Paul Lahaye, une sélection de vingt-quatre poèmes à découvrir sur le Sentier, une ruche à poèmes où on peut déposer des poèmes, et toute une palette d’ateliers d’écriture, d’invitations à des lectures libres de textes d’hier et d’aujourd’hui ou de lectures sur le Sentier à l’occasion des visites guidées.

Retour en haut